Je caresse le temps

Du bout de mes doigts

Je frôle

Le feutre du temps.

A pleine peau

Je touche

Les fibres de chaque instant.

De tous mon corps

Je caresse

Le velours des saisons.

Parfois je me blesse sur le tranchant des contre-temps,

Mais toujours je rebondis sur la souplesse de mes élans !


Chantal Hanah Yennaba

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s